Catégories
Artisanat, art, loisir et spectacle

Lalique : une histoire de luxe et d’artisanat verrier

Depuis 130 ans, il existe un nom déterminant dans le monde du verre, un nom synonyme dans le monde entier de grâce du design et de maîtrise des techniques pionnières. Depuis l’ouverture de son premier atelier à Paris en 1886, René Lalique est un nom renommé non seulement dans le domaine de la verrerie, mais aussi dans chacune des facettes dans lesquelles la marque, désormais iconique, a déployé ses talents.

A l’origine, un designer indépendant, produisant des créations pour des maisons de joaillerie telles que Cartier et Boucheron, l’histoire de René Lalique commence réellement avec l’ouverture de sa propre maison, où il a pu donner vie à ses visions. Auparavant atelier de l’employeur et mentor de Lalique, le studio était déjà bien équipé pour commencer le travail de concrétisation de ses créations.

Pendant les années suivantes, René Lalique est devenu un nom établi dans le monde de la haute joaillerie. L’un des premiers créateurs à adhérer pleinement au mouvement Art nouveau, ses créations évitent les métaux précieux et les pierres précieuses utilisés par la majorité des bijoutiers, se concentrant plutôt sur les semi-précieux et les matériaux considérés par beaucoup comme inadaptés à des pièces de si grande valeur. Cependant, ces matériaux permettent des couleurs et des formes inédites, ce qui vaut au créateur des éloges pour son entrelacement de symbolisme et de naturalisme. Les prix se sont rapidement accumulés, y compris la prestigieuse «Croix de Chevalier de la Légion d’Honneur». Pourtant, comme toujours, les grands succès furent copiés et imités, au point que Lalique eut besoin d’un nouveau débouché pour ses talents créatifs, qu’il trouva dans le médium du verre.

Malgré le fait qu’il avait déjà tâté de la fabrication du verre auparavant, c’est l’ouverture de la verrerie Lalique à Combs-La-Ville, en 1909, qui a vraiment signalé le mouvement latéral de la marque dans ce domaine. Dans l’atelier situé à l’est de Paris, René Lalique expérimente le matériau qui deviendra bientôt son principal domaine. Il le dévoile au public lors de la première exposition de la marque consacrée au verre, place Vendôme. Le succès de cette exposition est tel que, peu de temps après, René abandonne le monde de la joaillerie pour se concentrer uniquement sur le verre.

verre lalique

Nés de l’art de leur fondateur visionnaire, les Lalique sont l’un des noms les plus célèbres au monde dans le domaine du verre et du cristal

En 1925, Lalique possédait deux verreries, tant la demande pour ses créations était forte. Le répertoire de la marque couvrait toutes les utilisations créatives imaginables de l’art, des flacons de parfum emblématiques aux statuettes artistiques, en passant par les vases, la vaisselle et les éléments de design architectural. C’est une époque qui voit l’émergence de l’Art déco en tant que mouvement artistique dominant, un mouvement que René Lalique est impatient d’embrasser. Adoucissant les lignes audacieuses et les formes géométriques du style en des formes fluides et minimalistes, les créations de Lalique sont révolutionnaires. Les animaux, les plantes et la forme féminine sont tous représentés dans les lignes courbes et tactiles du verre Lalique. Elles combinent des techniques de fabrication du verre innovantes, chaque design fusionnant différentes formes de verre dans des pièces uniques et cohérentes, qu’elles soient dépolies et transparentes, colorées ou texturées.

Cette période a été marquée par la naissance de la société Lalique.

Cette période est l’apogée des compétences artistiques de René Lalique, ce qui lui vaut le surnom de « Rodin des transparences « de la part du célèbre auteur français Maurice Rostand. Il s’agit d’une réputation durement gagnée et bien méritée et que, près de soixante ans après la mort du fondateur, Lalique a conservé et, en fait, développée.

Aujourd’hui, Lalique reste un parangon de créativité comme à l’âge d’or de l’Art déco, adaptant et modernisant sans cesse leurs créations. Leurs flacons de parfum, en particulier leurs flacons exclusifs, sont collectionnés par les mécènes les plus avertis du monde entier, tandis que leurs sculptures et pièces décoratives conservent un niveau de prestige que peu de leurs contemporains peuvent égaler. Les collaborations avec des marques, des designers et des experts de premier plan, dont la célèbre marque Bentley et le très influent critique de vin James Suckling, ont également donné des résultats fantastiques. À côté de cela, on trouve des interprétations contemporaines de certaines des pièces les plus emblématiques de René, notamment les vases Mossi et Bacchantes.

L’un des ajouts les plus récents à la ligne Lalique est aussi celui qui signale que la marque est en train de boucler la boucle. Si les bijoux ont pu être écartés au profit du verre pur, ils font aujourd’hui partie intégrante de l’identité moderne de Lalique. Conservant les caractéristiques de design distinctives de la marque, les pièces s’inspirent de l’héritage estimé de Lalique, nombre d’entre elles reproduisant les célèbres ornements de capot et mascottes de René. Les designs réinterprètent les formes et les motifs qui étaient présents dans les pièces originales de Lalique, la flore et la faune de l’Art nouveau ainsi que quelques pièces faisant écho à sa période Art déco.

L’un des designers déterminants de son époque, la vision artistique de René Lalique en a inspiré d’innombrables autres, ses créations comptant parmi les pièces de verre les plus recherchées au monde. Bien que le fondateur éponyme lui-même ne soit plus là pour le voir, l’incarnation moderne de son illustre progéniture à cultiver davantage son héritage dans une marque connue dans le monde entier pour son talent créatif et son design consommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *