Place des Industries
Image default

RCP pour assurer son entreprise : le guide pour une protection optimale

Après la création de l’entreprise, l’entrepreneur doit penser à la protéger au maximum. Pour cela, l’assurance responsabilité civile professionnelle se présente comme étant la meilleure des alternatives. Communément connu sous le signe RCP ou RC Pro, cette police d’assurance permet de couvrir les dommages causés à un tiers dans le cadre de la réalisation des activités de l’entreprise. Quelle que soit l’origine du préjudice une simple erreur, une faute d’inattention, une imprudence, un accident, etc. la responsabilité de la société peut être engagée à tout moment et doit être réparée au plus vite. 

Pour vous aider à mieux vous y retrouver, voici notre guide ultime de la responsabilité civile professionnelle ou RCP.

Qu’est-ce qu’une assurance responsabilité civile professionnelle ?

L’assurance de responsabilité civile professionnelle ou RCP est l’assurance qui protège l’entreprise contre les différents risques émanant de ses activités (exploitation ou produits). 

Avant de souscrire à ce genre de formule, notez qu’il existe deux principaux types de responsabilités. À savoir la responsabilité contractuelle et la responsabilité délictuelle. Ceci étant dit, si vous venez à souscrire une responsabilité civile professionnelle, ces deux types de responsabilités sont directement pris en charge par l’assureur.

Comme son nom l’indique, ce contrat ne peut être révoqué que dans le cadre de l’exercice professionnel d’une entreprise. Les dommages qui surgissent dans le milieu privé ou personnel ne sont donc pas couverts par la responsabilité civile professionnelle.

Et enfin, sachez que cette formule garantit l’ensemble des risques relatifs à l’exploitation de l’entreprise et à ses produits. En cas de condamnation financière, elle peut bénéficier d’une indemnisation à hauteur des dommages.

rcp entreprise

Dans quels cas l’assurance responsabilité civile professionnelle est-elle obligatoire ?

Dans certains secteurs, il est obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Chez d’autres, elle est facultative, mais reste très conseillée pour ne pas risquer de mettre en péril l’activité de son entreprise.

Voici les domaines pour lesquels la souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle relève d’une obligation :

  • Les travailleurs dans le secteur du transport ;
  • Les métiers du droit ;
  • Les experts-comptables ;
  • Les professionnels du bâtiment ;
  • Les experts dans le monde de l’immobilier ;
  • Les architectes ;
  • Le corps médical et les professionnels de la santé ;
  • Les agences de voyages ;
  • Les assureurs, etc.

Comment souscrire une RCP ?

Pour souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, vous n’aurez rien de compliquer à faire que de vous rendre auprès d’une compagnie d’assurance agréée. À vous de choisir chez qui vous allez signer un contrat en fonction des offres adaptées à vos besoins. 

A lire :   Assurance voiture sans permis : doit-on assurer une voiture sans permis ?

Avant de choisir, prenez néanmoins le temps de vous renseigner sur la notoriété de l’assureur en question. Pour en savoir plus sur lui, rendez-vous sur internet pour consulter l’avis et les commentaires laissés par les anciens clients. Puis, informez-vous sur les prix d’une responsabilité civile professionnelle avant d’adresser une demande de devis aux professionnels de votre choix. Une fois toutes les données en votre possession, il ne vous reste plus qu’à contacter votre compagnie d’assurance pour y souscrire l’assurance pour la protection optimale de votre entreprise. 

Pour faire encore plus simple, fiez-vous au comparateur d’assurance responsabilité civile professionnelle disponible sur les sites experts en la matière. Vous aurez plus de facilité à choisir votre assureur et la formule à la hauteur de vos exigences. 

Articles récents

Les facteurs qui influencent le coût moyen de l’assurance d’un bateau

Lucas Moillet

Amundi EE : votre épargne salariale et retraite

Constant Langelier

Assurance décennale : quels sont les artisans soumis à cette obligation ?

Erwan Maiseau

Laissez un commentaire