Place des Industries
Image default

Voirie : l’importance d’un fondoir performant

Le fondoir est un outil utilisé dans les travaux de voirie pour faire fondre le bitume ou le goudron. À quoi sert cet appareil dans les travaux de voirie et comment se passe un entretien de fondoir ?

À quoi sert un fondoir dans les travaux de voirie ?

Le fondoir est un appareil indispensable dans les travaux de voirie, car il vous permet de garantir la durabilité des réparations ou des revêtements réalisés avec du bitume ou du goudron. Il est utilisé pour chauffer et maintenir à température le goudron (ou le bitume).

Le fondoir est en général monté sur une remorque ou un camion. C’est un appareil équipé d’un brûleur à gaz ou à fioul, d’une cuve isolée, d’un agitateur et d’un robinet de distribution. Il sert à transporter le bitume depuis une centrale d’enrobage jusqu’au chantier, sans qu’il se solidifie ni se dégrade. De plus, il permet de régler la température et la viscosité du produit en fonction des besoins et des conditions climatiques.

Comment se passe un entretien de fondoir ?

Concrètement, un entretien de fondoir est une opération qui consiste à nettoyer et à vérifier le bon fonctionnement de l’appareil. Il est essentiel qu’un entretien soit effectué régulièrement en fonction de l’utilisation de l’appareil et des recommandations du fabricant. Un fondoir bien entretenu vous permet de réaliser des économies de temps, d’énergie et de matériau.

L’entretien de fondoir est en général réalisé par des spécialistes de la mécanique générale pour véhicules de voirie. Pour commencer, le professionnel vide le fondoir du bitume restant après son utilisation. Pour ce faire, il le branche à une pompe à bitume et le raccorde à un réservoir ou à un camion-citerne. Il s’assure ensuite de faire circuler le bitume jusqu’à ce que le fondoir soit complètement vidé.

Après avoir vidé le fondoir du bitume restant, le professionnel se charge de le nettoyer avec un produit dégraissant adapté. Pour y arriver, il pulvérise le produit sur les parois internes et externes du fondoir ainsi que sur les accessoires tels que les brûleurs, les tuyaux ou les vannes. Il laisse ensuite celui-ci agir pendant quelques minutes, puis rince l’appareil avec de l’eau claire. Il veille à éliminer tout résidu de produit ou de bitume qui peut nuire au bon fonctionnement du fondoir.

A lire :   L'impact des décrets Tertiaire et BACS sur votre bâtiment tertiaire

Pour terminer, il vérifie l’état de la machine et effectue les réparations nécessaires. Il contrôle l’étanchéité du fondoir, la pression et le débit du bitume. Il s’assure également de remplacer les pièces défectueuses ou usées par de nouvelles.

véhicule de voirie

Quelles sont les pannes les plus courantes pour un fondoir ?

Voici quelques-unes des pannes les plus courantes d’un fondoir :

  • bouchage du brûleur,
  • fuite du bitume,
  • panne électrique,
  • surchauffage du bitume.

Le brûleur est la composante qui assure la combustion du gaz ou du fioul et qui produit la chaleur nécessaire au chauffage du bitume. Lorsque le brûleur est bouché par des impuretés ou des résidus, il peut entraîner une mauvaise combustion, une baisse de rendement ou un arrêt du chauffage. Il est possible d’observer une fuite du bitume du fondoir à cause d’un joint défectueux, d’une vanne mal fermée ou d’une fissure dans la cuve. Cette fuite peut causer des risques de brûlure ou de pollution.

Un fondoir peut être équipé d’un système électrique qui assure le fonctionnement de l’allumage, de la régulation ou de la sécurité. Si ce système est en panne, le fondoir ne peut pas démarrer. Il peut aussi chauffer de manière irrégulière ou s’arrêter brusquement.

Articles récents

Marquage-piquetage : comment choisir la bonne entreprise ?

Erwan Maiseau

Comment les échafaudages modulaires transforment-ils les chantiers ?

Ingénierie géotechnique : une expertise fondamentale pour la construction

Erwan Maiseau

Laissez un commentaire