Catégories
Conseil et communication

Style de direction : management directif, participatif, persuasif ou délégatif

Pour avoir un bon rendement en entreprise, chaque manager dispose d’un style de direction spécifique. Celui-ci se construit sur l’identité de l’organisation, mais également sur la personnalité du responsable. Ainsi, il peut opter pour des méthodes participatives, directives, délégataires ou encore persuasives. Envie d’en savoir davantage sur ces différents types de management ? Lisez !

Le management directif

Le management directif est un mode de gouvernance autoritaire qui donne au manager un pouvoir suprême et absolu sur les subalternes. En tant que supérieur hiérarchique, il dirige les troupes tout en tenant compte strictement des règles édictées. Il vise l’atteinte d’objectifs précis fixés en amont par le (ou les) propriétaire (s) de l’organisation.

Les membres de l’entreprise ne sont pas autorisés à donner leurs avis sur les décisions prises. Ils doivent se contenter de les exécuter à la lettre sans quoi, il pourra appliquer les sanctions afférentes à leur mauvaise conduite. Ce mode de gouvernance est souvent gage d’efficacité et de productivité. Il permet aussi d’accélérer les prises de décisions. Toutefois, il est pour les salariés souvent source :

  • de mal-être ;
  • de conflits ;
  • de problèmes relationnels.

Ceux-ci perdent donc rapidement de vue le sens de leur mission et sont très peu motivés.

Le management participatif

Il est un style de direction qui allie une implication élevée du manager, mais également des autres collaborateurs dans les prises de décision. Celui-ci mobilise incessamment les troupes tout en gardant son côté humain. Il fait souvent appel aux salariés de l’entreprise pour des décisions qui touchent au fonctionnement.

Cela ne l’empêche cependant pas de conserver sa supériorité hiérarchique tout en décidant en dernier ressort. Même s’il est moins autoritaire que le mode directif, il n’en demeure pas moins qu’il reste relativement fermé. Ce style renforce la cohésion en induisant un sentiment d’appartenance. Néanmoins, l’espace de liberté offert est très bien cadré.

Styles de management

Le management persuasif

Il est la forme de direction la plus ouverte, mais également la plus humaine qui soit. Il consiste à impliquer fortement les collaborateurs à tous les niveaux de prise de décision de l’entreprise. Il décuple l’autonomie, confère plus le sens du travail aux salariés et permet de mieux valoriser les talents présents dans l’équipe.

Il vise aussi à mettre en place un dispositif de développement personnel afin de gérer de façon optimale les carrières. Ce mode de gouvernance permet à la société de bénéficier de l’intelligence collective. Cela a pour conséquence le renforcement de la compétitivité, une facilité de pilotage des projets et un sens accru de l’innovation.

Le management délégatif

Ce mode de gouvernance encore connu sous l’appellation de management consultatif offre une marge de manœuvre relativement large aux collaborateurs. Ces derniers sont consultés fréquemment et donnent leur avis sur toutes les décisions relatives à la vie d’équipe. Les objectifs sont présents dans les esprits en permanence et l’atteinte des résultats préoccupe l’ensemble.

Ce style de management accroît la motivation et renforce la cohésion sociale. Il instaure aussi une parfaite ambiance de travail et responsabilise mieux les salariés. Cependant, il génère d’importants risques psychosociaux dus au niveau de pression.

Les différents styles de direction mis en place ont pour objectif principal une participation collective au développement de l’entreprise. Certains optent pour des tactiques qui confèrent flexibilité comme c’est le cas des modes délégatif et persuasif. Par contre, d’autres instaurent l’autoritarisme. C’est le cas du style directif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *