Place des Industries
Image default

Comprendre les EPI en 4 points

Certains secteurs d’activité sont considérés comme des domaines à risque, car les travailleurs qui exercent ces métiers sont exposés à divers dangers. Ceux-ci peuvent être mineurs, majeurs et même mortels. C’est la raison pour laquelle les chefs d’entreprises évoluant dans ces domaines sont soumis à l’obligation de garantir la protection de leurs employés. Pour cela, ils doivent leur fournir des EPI (Équipement de Protection individuelle). Cependant, quels sont les différents types d’EPI et comment bien les choisir ?

Qu’est-ce qu’un EPI ?

Selon l’article R.233-83-3 du Code du travail, « un EPI, ou équipement de protection individuelle, est un dispositif destiné à être porté ou être tenu par un travailleur en vue d’assurer sa protection contre un ou plusieurs dangers susceptibles de porter atteinte à sa santé et à sa sécurité ».

Concrètement, il est question d’un équipement dont le rôle est de protéger son utilisateur des risques inhérents à son environnement de travail et à son activité. En général, l’EPI se matérialise sous la forme d’un dispositif à arborer. Les risques contre lesquels ils assurent la protection des travailleurs sont multiples et divers. Ces dangers ont diverses origines à savoir :

  • l’origine mécanique : il est question des coupures, des projections de particules, des chocs, etc.,
  • l’origine électrique : en cas de contact avec des éléments conducteurs sous tensions,
  • l’origine chimique : il est question de l’inhalation et de l’ingestion accidentelle de produits chimiques ou encore de contact de la peau avec des agents chimiques,
  • l’origine auditive : un niveau sonore très élevé ou un bruit permanent peut porter atteinte à la santé auditive des personnes exposées,
  • l’origine biologique : à ce niveau, il est question d’inhalation ou d’ingestion de produits biologiques.

Comme il est possible de découvrir ici, des boutiques spécialisées dans les vêtements de travail proposent des EPI tels que les gants ou les casques. Ces accessoires servent à protéger les travailleurs contre les dangers mineurs.

Choisissez bien votre EPI

Afin de protéger vos travailleurs contre les dangers liés à votre activité professionnelle, la sélection des équipements professionnels individuels doit être bien menée. Il faut donc tenir compte de différents critères tels que la gravité des dangers auxquels sont exposés les travailleurs et la fréquence de l’exposition à ces risques.

Par ailleurs, il faut considérer les caractéristiques du poste de travail de chaque employé, ainsi que les performances des équipements choisis. Dans certains secteurs, le type d’EPI à utiliser est imposé par des prescriptions réglementaires. Les entreprises se trouvant dans ce secteur doivent donc s’y plier.

EPI équipement protection individuelle sécurité

Les EPI de catégorie 1

Sur le marché, il existe trois catégories d’EPI. Les équipements de la catégorie 1 sont ceux qui servent à protéger les travailleurs contre les dangers mineurs. Autrement dit, les risques qui ne causent pas de lésions graves chez le travailleur.

Les EPI qui appartiennent à cette catégorie sont : les vêtements de pluie, les gants de jardinage, les lunettes de protection, etc. Il est assez facile d’obtenir la certification de ces équipements. Une déclaration de conformité du produit doit être fournie par le fabricant.

Les EPI de catégorie 2

Les EPI qui se retrouvent dans la classe 2 sont ceux qui assurent la protection des travailleurs contre les dangers majeurs qui peuvent entraîner des blessures profondes. Ces dispositifs protègent donc l’utilisateur contre les chocs qui peuvent toucher les parties vitales de son corps et causer des lésions irréversibles.

Les équipements de protection individuelle de la classe 2 sont les visières de protection, les casques, les bouchons d’oreilles, les bottes et les chaussures de protection. A contrario des EPI de la classe 1 ces dispositifs doivent être certifiés par une structure habilitée. Celle-ci fait passer un examen CE aux équipements pour constater et attester qu’ils respectent les normes de la réglementation EPI les concernant.

Les EPI de catégorie 3

Pour finir, les EPI de la catégorie 3 sont destinés à protéger les travailleurs contre les risques mortels ou les dangers pouvant causer des lésions irréversibles. Ainsi, les appareils de protection respiratoire, les gilets de sauvetage ou les harnais font partie de cette catégorie.

En raison du grand rôle qu’ils jouent, ces équipements de protection individuelle sont soumis à des vérifications très strictes. Pour obtenir la certification et être vendus sur le marché, ces dispositifs doivent passer un examen CE comme les EPI de la classe 2.

De surcroît, ils doivent subir un contrôle de production et de qualité de fabrication par une structure habilitée. Sur ces équipements, le numéro de la certification CE, le numéro d’identification de la structure de contrôle et l’année de fabrication doivent être mentionnés.

Vous l’aurez compris, il convient de vérifier soigneusement la catégorie dans laquelle s’inscrit votre activité afin de choisir les EPI adaptés pour vos travailleurs.

Related posts

9 façons d’aider à protéger la boîte aux lettres de votre client contre le cambriolage

Lucas Moillet

Les meilleures caméras de sécurité domestique

Lucas Moillet

Le rôle d’un service de sécurité pour votre site industriel

Erwan Maiseau

Laissez un commentaire